Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Editions Mutine

Présentation des livres édités, des auteurs, de nos manifestations. Contact mail : editions.mutine@wanadoo.fr Tél : 03 80 31 25 07

"Feu sacré" de Luc Montlevrant

Publié le 3 Février 2015 par Les Editions Mutine in Vient de paraître...

"Feu sacré" de Luc Montlevrant


L'ouvrage ci-dessus est disponible.
Vous pouvez le commander à :

Les Editions Mutine
34 rue des Vernottes
21110 CESSEY-sur-Tille

Il vous sera  envoyé par retour du courrier
dès  réception du chèque.
 LES FRAIS DE PORT SONT DE 2€50


OU
ACHAT EN LIGNE sur le  lien ci-dessous :
(Pour l'achat en ligne ce titre se trouve dans la catégorie ROMANS)

CLIQUEZ SUR : http://editions-mutine.over-blog.com/acheter-en-ligne.html

 

« Le livre, illusoire miracle pour prolonger la vie. Formidable outil pour défier le temps et garder gravée la mémoire, pour sauver êtres et œuvres de l’oubli… Mais, il était menacé. Internet guettait. La génération Internet broyait l’univers du livre. Sonnerait-elle le glas de la civilisation de l’écriture ? La perspective angoissait Gérard. Il en était désemparé. C’était son univers qui se consumait... 

Mais il sentait confusément le pourquoi de l’explosion d’internet. De tout temps, se sont inventés des espaces de liberté. Pour lutter contre l’étouffement, l’oppression… Face à l’ordre opaque, ce qui importe, ce sont les fissures, les interstices creusés dans le mur, par où la vie s’évade et s’échappe... Et, de tout temps, les tenants du pouvoir ont tenté de les réduire, voire de les détruire... » 

Amoureux des livres, Gérard, prof d’histoire, est profondément affecté et déstabilisé par l’autodafé qu’il découvre dans son appartement et le sigle ninJA inscrit sur les murs. 

L’enquête qu’il entreprend pour tenter de comprendre le conduit à revisiter l’histoire, à chercher les racines profondes des racismes qui s’exaspèrent à notre époque. 

Luc Montlevrant, enseignant puis postier, militant syndical et associatif, signe avec "Feu sacré" son troisième roman.

 

Commenter cet article